Je l’aime, mais…

couple-boxeLe chemin de l’amour est parfois semé d’embuches et de complications. Pourquoi ne suffit-il pas d’aimer une personne pour que la relation soit belle et fluide ? L’amour est un sentiment puissant, qu’est-ce qui fait qu’il n’éradique pas les difficultés du revers de la main ?

La première réponse est qu’il est important de différencier les sentiments que j’éprouve pour une personne de son comportement. En effet, ne vous arrive-t-il pas de dire (ou de penser) : « S’il/elle m’aimait vraiment il/elle ferait ça pour moi » ?

Or, cette façon de penser mène souvent à des conflits, du ressentiment, des non-dits… Pourquoi ? Parce que ce n’est pas juste ! Parce que cela s’appuie sur du chantage affectif, parce que cela sous-entend que si l’autre ne fait pas ce vous attendiez de lui, il ne vous aime pas. Lorsque je différencie les sentiments de la relation, je comprends qu’il ne suffit pas d’aimer pour que la relation se passe bien. Prendre soin de la relation et de l’amour en moi est important et différent.

Prenons un exemple : un enfant est au supermarché avec sa mère et ils passent devant le rayon des jouets. Celui-ci voit le nouveau jouet à la mode et le demande à sa maman. Elle refuse. L’enfant insiste en disant « si tu ne veux pas me faire plaisir c’est que tu ne m’aimes pas ! ». Le risque ici est que la mère craigne de ne plus être aimée de son enfant et cède à sa demande. Elle peut aussi lui expliquer que son désir d’avoir le jouet est magnifique et que son refus de le réaliser n’a rien à voir avec l’amour qu’elle a pour lui.

En Méthode ESPERE, nous utilisons des objets pour bien montrer les choses. Ici, il s’agit de bien différencier les sentiments que j’éprouve de la relation. Et de distinguer le refus de satisfaire un désir d’avec les sentiments.

Sentiment-relationCette représentation de la scène montre bien que le refus de la maman est très différent de l’amour qu’elle a pour son fils. Je vous invite à ne plus confondre les sentiments que vous avez pour une personne d’avec son comportement. Et cela pour la santé de la relation. En effet, reprenons l’exemple, si la maman accède au désir de son enfant, non pas parce qu’elle le souhaite mais pas peur de ne plus être aimée, elle peut laisser penser à son fils qu’il y a un lien entre ses actions et l’amour qu’elle éprouve (là où il n’y en a pas) et cela est très insécurisant pour un enfant.

Et cela est également valable dans le couple, avec les amis, la famille….

Aimer son partenaire et ne pas supporter certains de ses comportements et tout à fait possible ! Il m’arrive souvent d’entendre des personnes parler de leurs difficultés avec leur conjoint en mentionnant des comportements, des paroles difficiles à accueillir. Et comme si cela avait un lien, en général la personne ajoute quelque chose comme « oui mais je l’aime ». Cessons de nous justifier sur les sentiments que nous éprouvons et regardons ce qui se joue dans la relation. Il est possible d’aimer une personne sans qu’il y ait de relation. En effet, lorsqu’une personne décède l’amour que nous avons pour elle ne disparaît pas, cela signifie bien que la relation et les sentiments sont distincts. Ainsi, lorsque vous avez une difficulté relationnelle avec votre partenaire, ce n’est pas du côté des sentiments qu’il faut regarder, mais bien du coté de la relation, de ce qui est en jeu, de ce qui est touché en vous.

Aimer une personne ne signifie pas accéder à tous ces désirs et accepter tous ses comportements. L’amour que l’on ressent n’est pas quelque chose que nous pouvons contrôler, il est là. Ce que nous pouvons faire, c’est prendre soin de la relation, car si la relation est vivante et épanouissante, cela peut vitaliser les sentiments, les stimuler. En revanche, si je ne prends pas soin de la relation, voir si je la maltraite, il est possible qu’au bout d’un certain temps les sentiments que j’éprouve s’atténuent voir disparaissent.

Mes conseils :

  • Identifier lorsque je confonds sentiment et relation / comportement
  • Ne pas collaborer quand l’autre fait la confusion
  • Se positionner clairement au niveau de la relation, si besoin en nommant le fait que votre comportement n’est pas en lien avec l’amour que vous avez pour l’autre

Si vous avez des questions ou besoins d’éclairages, je reste disponible pour vous répondre dans la partie commentaires.

Gaëlle DUPONT

1 commentaire

Classé dans Autre

Une réponse à “Je l’aime, mais…

  1. Pingback: Dire « non »…. Comment ça change autour de vous ? | Qualité relationnelle

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s